Contenu

Hommage à notre ami Guy.

publié le 30 décembre 2017

C’est une triste journée... notre ami Guy nous a quittés et aujourd’hui, sa famille, ses amis lui disent au-revoir ou adieu selon leurs convictions.
Peu importe au fond car pour chacun d’entre nous, son souvenir ne s’effacera pas de notre mémoire et de notre cœur.

Rendre hommage à notre ami Guy est un peu forcer les choses car de son vivant, il refusait les honneurs, les distinctions...

Quand après ses années passées comme président de la section de Caen de l’Union Touristique Les Amis de la Nature, nous avions décidé de le distinguer en le nommant président d’honneur en hommage à son action, il avait refusé invoquant le fait que les présidences d’honneur c’était bon pour les morts et pas pour les vivants !!!
Sournoisement, nous lui avions attribué cette distinction à l’occasion d’une réunion où il était absent !!! Il eut le bon goût de rester en notre compagnie encore pendant 20 ans ce qui démontre que nous ne lui avions pas porté la poisse !!!
Cela l’avait beaucoup amusé… et au fond de lui même, nous pensons qu’il avait apprécié ce geste.

Comment évoquer la mémoire de Guy sans faire référence à son humour...
Difficile de ne pas teinter nos propos d’humour même le jour d’adieux forcément tristes car Guy n’était jamais avare de bons mots, de jeux de mots, de blagues, de canulars, de farces.
Certains de ses propos étaient dignes de Pierre Dac, le célèbre humoriste, comme « le meilleur moment de la montée en randonnée, c’est la descente !!! » ou encore « le meilleur moment de la randonnée, c’est quand on est arrivé !!! ».

Passé de cheminot « ot » (employé de la SNCF) à chemineau « eau » (celui qui va par les chemins) , il créa notre section en 1979 après avoir découvert le mouvement « Les Amis de la Nature » par hasard lors de vacances en Allemagne.
Comme il était du genre « faiseux », il se renseigna, découvrit que le mouvement existait en France et qu’une section avait été créée au Havre.
Antoinette et Guy adhérèrent à cette section avant de créer celle de Caen.

Parallèlement, il œuvra à la création du comité du calvados de randonnée pédestre et il fut de longues années « baliseurs » des chemins.

Sa légendaire R11 rouge sillonna ainsi le Calvados dans tous les sens pour se rendre sur les lieux de départ des randonnées non sans avoir récupéré gracieusement au passage des personnes qui n’avaient pas de véhicule.
Avec l’âge, sans lui faire offense, le pied était devenu un peu lourd sur l’embrayage et lorsque la R11 se garait, on savait que Guy et Antoinette arrivaient !!!
Quelques fois, il n’avait pas trop envie de randonner, mais son plaisir de nous retrouver pour passer de bons moments de convivialité et d’amitié le poussait à venir sur les chemins avec nous !!!

Mais Guy, c’était aussi un « jardinier fou » qui avait plaisir à planter, semer des plantes et légumes que personne ne connaissait...
Beaucoup d’entre nous possèdent dans leurs jardins des plantes dont Guy avait offert des boutures. Ses légumes poussaient dans un joyeux désordre à l’abri des pesticides.
Ses voisins de jardin observaient ses méthodes de culture avec curiosité et un brin de scepticisme mais aussi un peu de jalousie.
Mais lui n’en avait cure !!! Non seulement il récoltait des légumes bizarres, mais avec Antoinette, ils expérimentaient des recettes pour les cuisiner.
Beaucoup d’entre nous goûtèrent à ses vinaigres de toutes sortes, à ses confitures de fruits inconnus, ses vins de rhubarbe ou de groseille devenus à la mode maintenant et à ses liqueurs improbables mais appréciables dont lui seul connaissait la composition...
Nous profitions de nos séjours pour les déguster avec un plaisir non dissimulé.

Notre ami Guy mettait beaucoup de conviction à donner des explications sur la physionomie des parcours à emprunter. Avec force gestes qui lui faisaient faire des contorsions impressionnantes avec les bras et les mains, il nous situait les endroits où tourner, les montées, les descentes etc...!!!
Cela produisait des moulinets impressionnants qui nous faisaient beaucoup rire et quelques fois, nous sollicitions malicieusement des explications rien que pour plaisanter et le mettre en action !!!
Guy, un peu cabot n’était pas dupe. Il jouait le jeu forcissant même le trait par dérision.
Il fallait le voir, au Pays Bas, expliquer en Allemand à des touristes, à partir d’un plan de la Ville de Rotterdam, où se trouvait Amsterdam située quelques 100 kilomètres plus au nord !!!
Nous étions au milieu d’un champ de moulins à vent et ses mains et bras se débattaient bien au-delà de la carte sous les yeux incrédules et ébahis de ses interlocuteurs !!! Un grand moment…

Il n’avait aucune envie de posséder le pouvoir au sein de notre association et au bout de 20 ans, il fit tout pour trouver un successeur tout en restant au sein du comité de section jusqu’au moment où sa mémoire commença à le quitter petit à petit...

Guy et Antoinette, Antoinette et Guy, jamais nous ne citions un prénom sans l’associer à l’autre. Encore aujourd’hui lorsque nous égrenons les souvenirs des moments passés avec eux, nous commençons toujours nos récits par : « et la fois où Guy et Antoinette... ».

Antoinette, puisque nous avons la chance de t’avoir encore parmi nous, nous voulons te dire que nous pensons très fort à toi et à ta famille et que nous ferons le maximum pour continuer l’œuvre de Guy.
Nous t’embrassons très fort.
Suivant la devise de notre Mouvement nous te disons :
Amical berg frei, amical montagne libre.


La Section de Caen